L’apparition

et la disparition !

La disparition du scénario bien sûr !

Vincent Lindon, une intrigue entre mysticisme et religion, de l’angoisse et … des scènes qui se suivent. C’est à peu près ce que je retiens du film de Xavier Giannoli.

Pour être franc, je suis embêté pour en parler parce qu’il m’a manqué des éléments pour suivre l’histoire. Je ne vais rien dévoiler ici mais, assez rapidement, on comprend qu’il y a des choses étranges autour de cette apparition. Sauf que ce n’est pas clair. Comme si des scènes avaient été coupées.

Une fois de plus, c’est très personnel, mais j’ai été plutôt déçu par l’ensemble.

Malgré tout, je dois reconnaître le caractère émotionnellement remuant de la réalisation. A cela s’ajoute le jeu de la jeune Galatea Bellugi qui, par un certain côté dérangeant, donne beaucoup d’intensité à la tension présente dans le film.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s