Phantom Thread

2h11 de planitude totale !

Il y a toutes sortes de genre de film au cinéma et il y a ceux devant lesquels on se sent juste bien. Phantom Thread est un de ceux-là. Il faut dire qu’il n’y a pas que des amateurs au casting. Paul Thomas Anderson à la réalisation et Daniel Day-Lewis dans le rôle principal, ça envoie !

Le héros de Gangs of New-York, There will be blood, Le dernier des Mohicans, et bien d’autres, se met ici dans la peau d’un artiste de la haute couture anglais couru par les plus grandes personnalités londoniennes et mondiales. Il s’entiche d’une jeune serveuse avec laquelle il aura une relation amoureuse.

Proche du lyrisme

Comme je le disais plus haut, le film est planant ! Le rythme, l’esthétique et la musique font de ce long métrage une poésie. Le scénario est riche, il y a de la tension, des moments tristes, heureux, mais le tout reste magnifique. Si vous doutez que le cinéma est encore un art, Phantom Thread vous en convaincra.

Une relation complexe

Le cœur du récit est basé sur la relation du couturier (Daniel Day Lewis) et une jeune femme qu’il prend sous son aile (Vicky Krieps). Le mélange de leurs deux mondes ne va cesser de troubler leur idylle et de rebattre les cartes dans le couple . C’est justement cette relation qui deviendra, petit à petit, le centre du récit.

A voir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s