Les trois mousquetaires

Un pour tous…

En l’an de grâce 1620, nous retrouvons les fameux Athos, Porthos et Aramis, jeunes mousquetaires au service du Roi, qui vont être rejoints par un intrépide et orgueilleux gascon, le non moins célèbre d’Artagnan.

Les personnages créés par Alexandre Dumas sont des plus attachants du fait de leur savoir-vivre et de leurs bonnes manières : ce sont des gentilshommes !

L’honneur

Si l’œuvre de Dumas a traversé les années avec son lot d’adaptations diverses et variées (L’homme au masque de fer, Albert le 5 mousquetaire -clin d’œil générationnel-) c’est à la fois pour la maîtrise des mots et pour un récit haut en couleur dans l’intrigue autour des plus puissants.

Ce qui m’a passionné dans ce roman, c’est de retrouver des noms quasi-mythologiques. Les mousquetaires, Milady, le Cardinal de Richelieu, dont, aujourd’hui, la légende est autant dans le réel que dans la fiction. J’ajoute aussi, ce Paris chevaleresque dans lequel évoluent ces personnages plein de caractère.

Polar ?

Finalement, ce qui a été publié en feuilleton en 1844 dans le Journal du Siècle, sera sûrement considéré comme un roman policier aujourd’hui. Notre garde, d’Artagnan, accompagné des trois mousquetaires, se retrouve au milieu d’un complot d’État et va, à force d’espionnage et plan manigance, mener sa propre enquête.

Ce qui m’a plu également, c’est qu’en étant au plus proche du couple royal, Louis XIII et Anne d’Autriche, ceux-ci sont quasiment absents, ce qui donne le sentiment d’une royauté inaccessible mais autour de laquelle gravite tout un microcosme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s