The Good Place

L’enfer, c’est les autres

À son réveil, Eleanor (Kristen Bell) apprend qu’elle est morte et c’est Micheal (Ted Danson) qui le lui annonce en l’accueillant dans son bureau. Micheal est architecte et The Good Place est son œuvre. Cet endroit, que l’on appelle sur terre « paradis », est réservé aux humains les plus méritants et chacun a droit à une maison qui lui correspond parfaitement. Tout est prévu pour rendre les gens heureux. Seulement, Eleanor comprend vite qu’en ce qui la concerne, il y a eu un bug dans la machine…

Sous couvert d’humour et de pastiches des religions que nous connaissons, The Good Place offre une vraie réflexion sur la place de l’Homme dans son environnement, sur la morale et l’éthique. A grands renforts de pensées philosophiques, cette série nous fait nous interroger sur un ensemble de questions que nous pouvons chacun nous poser au quotidien.

Une réflexion est également proposée sur le changement, la rédemption et sur la frontière poreuse entre le bien et le mal.

C’est assez difficile de parler de la série sans trop en dévoiler, donc je ne peux pas être trop bavard, mais, pour résumer, The Good Place est un divertissement intelligent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s