L’homme qui tua Don Quijote

Parfois, on se demande s’il est vraiment nécessaire de poursuivre un projet malgré les pires galères du monde…

Dans ce cas, la réponse est oui ! (Je n’entrerai pas dans la polémique liée à la propriété intellectuelle du film)

Terry Gilliam a eu raison de poursuivre son œuvre contre vents et marées.

Il nous livre ici, plus de 20 ans après le début du projet, un film marqué par l’humour des Monty Python, une grande poésie, de la tristesse et une foule de questions. Sommes-nous toujours responsables des conséquences de nos actes ? Jusqu’où peut-on aller pour parvenir à nos fins ? Peut-on juger les rêves d’autrui (même les plus fous) ? Pourquoi ? Et, WTF ??

On regrette forcément de ne pas voir Jean Rochefort à l’écran, mais le casting est formidable. Le Don Quijote est plus vrai que l’original et Adam Driver est, encore une fois, épatant ! Il sait définitivement tout faire et il le prouve.

Côté réal, ok il a eu le temps de potasser son affaire, le film est irréprochable. Rien ne semble laissé au hasard. Les cadres, les lumières, les effets de caméras, tout ici à un sens et surtout, tout est beau !

Côté récit, Terry Gilliam navigue, ou plutôt chevauche, entre burlesque et émotions pures. L’aventure est pleine de rebondissements et d’ellipses qui peuvent perdre le spectateur mais qui, si l’on s’y plonge, faire voyager dans une folie douce.

L’homme qui tua Don Quijote, The man who kills Don Quijote, El hombre que mata Don Quijote deviendra-t-il un classique ? Pour moi, c’en est déjà un. J’ai été (trans)porté et je compte bien rééditer l’expérience !

3 Comments

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s